Choisir la langue :
Master Management Logistique et Ingénierie de la Supply Chain (MLISC)

Insertion professionnelle

Placement des diplômés

Le MLISC forme des logisticiens compétents et polyvalents et se positionne parmi les meilleures formations logistiques du 3e cycle. Le temps moyen de recherche d’emploi des diplômés est de 4 mois. Le salaire en début de carrière équivaut à 30 000 euros pour une position Cadre et Management en CDI.

 

Découvrez la réalité des métiers grâce à notre rubrique "Témoignages"

 

Les différents domaines accessibles après le MLISC :

 

Supply Chain Management

Le concept de Supply Chain Management étend le champ d’application de la logistique d’une entreprise donnée aux différents maillons de sa chaîne d’approvisionnement, de production et de distribution. Cette intégration transversale permet ainsi d’obtenir des gains de productivité et une rentabilité accrue.

Augmenter le rendement, diminuer les délais et les coûts, minimiser les stocks sont les missions du Supply Chain Manager.

Il a en outre un double objectif :

  • coordonner les départements production, approvisionnement, achat/finances, marketing/commercial et gérer les divergences d’intérêts de chacun

  • gérer et optimiser les flux logistiques amont et aval de l’entreprise.

 

 

Achats et approvisionnements

La fonction achats - approvisionnements a un rôle multiple au sein de l'entreprise. La majeure partie du chiffre d'affaires d'une société étant représenté par les achats, cette fonction doit impérativement être maîtrisée. L'acheteur a principalement pour mission de réduire les coûts, de gérer le panel de fournisseurs, de contribuer à la veille technologique, sans oublier les aspects qualités et services.

 

 

 

Gestion de stocks et de plateformes

La gestion des stocks vise principalement deux objectifs : réduire les stocks, améliorer la fiabilité et la traçabilité des entrées-sorties. Le volume occupé par les stocks peut ainsi être minimisé et le temps de passation de commande optimisé. L'usage de l'informatique, l'automatisation et les méthodes de réapprovisionnement (point de commande, recomplètement) ont apporté beaucoup dans ce domaine.

 

 

 

Logistique de distribution et e-logistique 

Les grands de la distribution gèrent les flux les plus volumineux de la région. Leur logistique est une des plus performantes. Aujourd’hui pour maîtriser les coûts, l’information et les délais des nouvelles solutions d’approvisionnements se généralisent comme la GPA (Gestion Partagée des Approvisionnements), le cross-docking ou encore le e-procurement au travers de l’EDI, l’Internet et les progiciels de gestion intégrée.

Le e-business ne cesse de se développer et demande une forte adaptation aux acteurs économiques traditionnels. Pour les logisticiens il crée des opportunités à saisir mais aussi une redéfinition de l’offre de services afin de répondre aux besoins spécifiques des sites marchands et des internautes. La mise en place d’une e-logistique efficace et pertinente est notre challenge.

 

 

 

Communication et traitement de l'information

A l'heure de l'ère électronique et numérique, la communication, élément essentiel dans la chaîne logistique, connaît un grand essor depuis quelques années avec la généralisation des EDI (échanges de données informatisées). Ces nouvelles techniques d'information et de communication minimisent les coûts de gestion et contribuent à l'apparition de nouveaux services (vidéo-conférence, GPS,Track & Trace…).

 

 

 

Gestion de production

Dans tout secteur d'activité, une gestion de production efficace est un gage de performance pour l'entreprise.

Elle se traduit par le suivi d’une démarche d’ordonnancement et de planification (MRP2, Kanban, Gantt...) en fonction des prévisions de vente dans un contexte de juste-à-temps et dans un soucis constant d’optimisation (SMED, SPC, PERT,...).

Le recours à un ERP se révèle être alors un atout indispensable pour rester compétitif et accroître la productivité et la rentabilité de l’entreprise.

 

 

 

Les prestataires de services et les transports internationaux

La mondialisation et l'ouverture des frontières européennes ont conduit les entreprises à améliorer leurs transports internationaux.

Les sociétés ont donc cherché à externaliser leurs activités logistiques, surtout sur le plan international, auprès de commissionnaires chargés d’assurer le transit des flux de marchandises internationaux dans un souci de maîtrise des coûts, de délais et de rapidité. Ainsi, les transports internationaux jouent aujourd'hui un rôle stratégique dans le domaine de la logistique.

Les entreprises cherchent actuellement à se recentrer sur leur activité principale et donc, à externaliser leurs activités logistiques. C’est la raison pour laquelle les prestataires de services jouent un rôle de plus en plus prépondérant. Qu’il s’agisse de transport, d'affrètement, de manutention, ils offrent une pléthore de services variés. Par ailleurs, afin de maîtriser les coûts (aussi bien de transports ou administratifs qu'environnementaux), le transport multi-modal est appelé à connaître un grand essor dans les années à venir.

 

 

 

Les institutions

La logistique tient aussi une part importante dans l'action des collectivités locales, des conseils régionaux, des Ministères ainsi que des institutions européennes et associations humanitaires. Elles prennent les décisions en matière d'aménagement du territoire, font des choix concernant les priorités pour les transports, les pôles logistiques et s'occupent du financement des projets mis en œuvre.