Choisir la langue :
Master Management Logistique et Ingénierie de la Supply Chain (MLISC)

L'esprit de la formation

 

  • 455 heures d’enseignement de septembre à mars (auxquelles s'ajoutent 50 heures d'évaluation : Examens, soutenance de mémoire...)
  • Jusqu’à 25 conférences et visites d’entreprises
  • Réalisation de projets de groupes
  • 6 mois de stage d’avril à septembre

En savoir plus sur la formation
 

Les moyens et les ressources de qualité

La formation en évolution permanente est administrée par un conseil de perfectionnement. Elle met en collaboration des universitaires (15% du volume horaire) et des cadres professionnels hautement qualifiés issus des entreprises partenaires et des instituts de recherches en transport et logistique (85% du volume horaire).

Le centre de ressources permet la consultation des meilleurs magazines spécialisés.

Un laboratoire de langues est disponible pour les étudiants. Il dispose des meilleures revues internationales, de multiples CD-Rom d’apprentissage et d’entraînement au passage du TOEIC dont le centre de langues est agréé.

Une banque de plus de 300 études de cas avec corrigés sur tous les thèmes, de la production à la gestion de stocks.

 

Les projets de groupe

Les projets permettent aux étudiants issus de la formation initiale de s'habituer à prendre des responsabilités et à travailler en équipe, tout en tenant compte d'un certain nombre de contraintes. Ceci permet de les préparer au monde du travail et aux problèmes qu'ils devront affronter dans leur carrière professionnelle.

Trois groupes permettent de se familiariser avec la vie professionnelle :

Le Bureau des Etudiants joue un rôle clé dans le Master, étant donné l'esprit de la formation. Il organise les événements qui rythment la vie des étudiants (soirées, repas de promotion, semaine au ski...) et veille à maintenir des liens avec les anciens élèves. Il gère en outre la trésorerie.

La Taxe d'apprentissage revêt également une importance capitale au sein de la formation car elle se charge de solliciter auprès des entreprises des aides financières afin d’offrir aux étudiants des outils modernes et performants (équipement informatique, accès à Internet, documentation...)

Le groupe Communication assure la promotion du Master auprès des étudiants et des professionnels. Il doit mettre à jour la plaquette et le site Web de la formation, rédiger un article pour la presse spécialisée, présenter le Master aux universités, écoles, entreprises et recruteurs...
 

Les visites et conférences

25 visites et conférences sont organisées par les étudiants. Ces initiatives donnent une vision concrète de la diversité des méthodes logistiques et des technologies utilisées dans les différents secteurs d’activité.
 

Le stage

C’est l’aboutissement de la formation par excellence et un véritable tremplin pour l’emploi. Il permet d’acquérir des compétences professionnelles, d’acquérir des compétences professionnelles, de développer nos capacités d’analyse logistique et de proposer des solutions dans le cadre d’études (mise en place d’une nouvelle organisation fournisseur/client ou d’un nouveau système d’optimisation de la logistique globale,...)

 

L’asso et la vie étudiante à Lille

Au sein du MASTER, le BDE est géré par les élèves qui proposent des activités entrepreneuriales et de loisirs. Le BDE anime et coordonne la vie étudiante dans l’école. Ses 2 projets phares sont le séminaire sportif organisé chaque année.

 

                          

 

La réputation de Lille comme ville étudiante n'est plus à faire. 4 Universités, des grandes écoles... Beaucoup d'ambiance, une vie nocturne trépidante, une grande richesse culturelle, de nombreux évènements liés aux étudiants, la troisième ville de France vit au rythme des jeunes.

Le Master MLISC : une implantation idéale

  • Grandes capitales à moins de 2 heures
  • Troisième région industrielle
  • Deuxième rang national pour ses exportations
  • Deuxième pôle agroalimentaire français
  • La meilleure offre de services de logistique en France
  • 90 millions de tonnes de marchandises échangées avec des partenaires commerciaux étrangers (17,8 % du volume national)
  • Des infrastructures routières, maritimes, aériennes et ferroviaires adaptées aux flux logistiques
  • Un savoir-faire reconnu dans la logistique et les transports
  • Un tissu économique de premier plan (automobile, grande distribution, VPC...)